quarta-feira, julho 12, 2006

Uma calle qualquer:







Barcelone

Barcelone
Des pavés, du soleil, des visages
Un été plein d'images
Et de fleurs
Barcelone
Dans le port un bateau qui s'amarre
Le bourdon des guitares
Et mon cœur
J'ai revu
Cette rue sous le ciel de septembre
J'ai revu
La fenêtre grillée de sa chambre
Jours trop courts
Le vent chaud caressait nos visages
Et l'amour
Nous jetait des étoiles au passage
Barcelone
Souvenir de nos nuits haletantes
D'un été qui me hante
Barcelone

Ce matin
Je reviens dans la rue douce et triste
Le chemin
M'a mené jusqu'au banc de jadis
Et soudain
Te voilà c'est bien toi rien n'existe
Dès demain
Tous les deux nous irons vers la vie
Barcelone
Sur le port, dans le vent qui se lève
Je vois vivre mon rêve
Barcelone



Boris Vian

9 comentários:

idance.a disse...

mas que românticos que estamos...

alice disse...

belíssimo poema

espero-te bem, ernesto

beijinhos

alice

Mimas disse...

porque sacando la cuenta en total la vida és un sueño.

Mimas disse...

pero que essa calle tiene els candeiros en medio de la rua.

non compreendo.

alfazema disse...

Barcelona, um mundo, a cidade onde gostaria de viver. Sons, cores, cheiros, vida...
Um beijo

Primo disse...

precisava de uma cunha pra ir pró Barça...agradeço urgência

guevara disse...

muito passeias...

Primo disse...

erva de Barcelona?

izzolda disse...

Uma cidade à qual se tem obrigatoriamente de voltar muitas vezes. Ou nunca mais voltar....de lá :)